Episode 3 – Hmmmm C’est Pimenté!!
3 janvier 2018

L’Or Rouge

Yo le Monde des Abeilles !

 

Aujourd’hui, on met un énorme coup de pied dans la ruche et on s’attaque à l’ennemi Number one de l’industrie agro-alimentaire, j’ai nommé : l’huile de palme !! TADAAAAAA !

 

 

Dès qu’il y a une polémique, on se retrouve systématiquement dans une bataille manichéenne des BONS et des MÉCHANTS. Ici, la très vilaine huile de palme utilisée par les gros méchants de l’industrie alimentaire pour nous empoisonner nous, les gentils bisounours-consommateurs…

J’ai voulu me pencher sur le sujet afin de ne pas boire cul-sec les paroles des uns et des autres, et essayer de comprendre par moi-même pourquoi l’huile de palme est si mauvaise pour la santé. Je partage avectoi le résultat de mes petites recherches…

L’huile de palme est, comme son nom l’indique, issue du fruit du palmier. Un arbre sacré chez le peuple Bantou car il a cette faculté de pouvoir être utilisé dans son intégralité. Feuilles, fruits, le cœur, l’écorce, tout est utilisable. On peut bien sûr faire de l’huile de palme mais également de l’huile de palmiste, du vin de palme… Il est consommé depuis des générations en Afrique de l’Ouest (Sauce Graine for ever !!!)

 

 

Cet or rouge est utilisé depuis l’antiquité Égyptienne comme un aliment sacré, au point d’être enseveli avec les Pharaons afin qu’ils puissent y avoir accès dans l’au-delà.

Ses bienfaits sont multiples Vitamines A, E, Tocotriénols, acides palmitiques et oléiques, flavonoïdes… Beaucoup d’études sont lancées sur le sujet et auraient déjà mis en exergue sa capacité de réduire la dégénérescence des cellules nerveuses. Ce qui permettrait de diminuer les risques de développement de maladies neurologiques comme Alzheimer.

Ces propriétés anti oxydantes préserveraient de l’ostéoporose, l’asthme, la cataracte, l’arthrite, les maladies du foie. Contrairement aux autres graisses qui prennent plus de temps à se décomposer pour fournir de l’énergie et qui sont stockées sous forme de couche graisseuse. L’or rouge va directement dans le foie et booste de métabolisme.

C’est également un atout majeur en cosmétique car sa quantité oufissime de béta-carotène (15 fois que la carotte !) donne un teint hâlé à la peau (on la retrouve d’ailleurs dans la plupart des fonds de teint) mais également dans les soins solaires, le maquillage waterproof et se veut être un démêlant hors pair…

 

 

On comprend pourquoi, elle est devenue l’ingrédient préféré de l’industrie agro-alimentaire et cosmétique ! Car en plus de tout ça, elle est pas chère, elle apporte consistance et stabilité au produit, et en plus, elle se cultive facilement… En détruisant la faune et la flore de la forêt vierge indonésienne et de Malaisie…. Sans compter que les nutritionnistes y mettent leur grain de sel, en pointant du doigt sa proportion d’acides gras saturés, suspectés, tout comme le beurre, d’augmenter les risques cardio-vasculaires… mais rappelons que l’huile de palme est transformée et raffinée pour intégrer les bonnes vieilles recettes des produits industriels…

Les qualités technologiques de l’huile de palme sont quasi irremplaçables. Elle supporte des températures très élevées, résiste à l’oxydation et elle permet de rendre stable quantité de trucs chocolatés. Beaucoup d’industriels tentent de remplacer l’or rouge par de l’huile de colza ou de tournesol riches en acides gras insaturés… oui mais pour les adapter à leurs besoins, il faut utiliser le procédé d’hydrogénation, ce qui les transforme en «  acides gras trans », tout aussi nocifs pour la santé…

Ce sont également des huiles qui coûtent plus chères donc qui engendrent un surcoût pour le consommateur. Et tout cela, c’est sans compter la productivité inégalée des palmiers. L’équivalent d’1 hectare de palmiers, correspond à 6 hectares de colza, 8 de tournesol et 10 de soja… Autrement dit, ce serait une hérésie environnementale de remplacer le palmier par le colza ou autre en pensant une seconde sauver la planète…

 

 

Oui mais alors c’est bien ou pas bien l’huile de palme ? Eh bien ni l’un ni l’autre petite Abeille ! Comme toute chose faisant partie de la Création, il conviendra de maintenir une consommation raisonnée et équilibrée de cette fameuse huile… Le problème c’est qu’on la retrouve partout. Dans les cosmétiques, les plats préparés, frites surgelées, poissons panés, les encas, les chips, les biscuits, les barres chocolatées… A un moment donné, on a beau avoir un corps merveilleux par ses fonctions et ses capacités vitales, il n’en reste pas moins qu’à outrance, on le sature. Un peu comme les perturbateurs endocriniens, consommés de manière isolée, ils ne présentent aucun danger. Mais un peu par ci + un peu par là, on arrive très vite à une quantité phénoménale pour notre organisme.

On rajoute à ça, les quantités de transformations et de raffinements avant d’atterrir dans nos assiettes. Envolés les propriétés et les bénéfices… 0 bienfait, que de la graisse pour boucher nos jolies artères…

Quant à la destruction de la forêt vierge… ce n’est pas l’huile de palme le problème mais belle et bien la surconsommation… On en vient toujours au même. On cherche toujours un coupable à notre façon de consommer. On peut mettre ça sur le dos des industriels, mais on continue de manger ce qu’ils nous vendent. C’est loin d’être un jugement, car moi la première je consomme des produits industriels, c’est une constatation. Il est temps d’assumer notre responsabilité en tant que consommateur. Ce n’est pas la consommation de l’huile de palme le problème, c’est notre manière entière de consommer. Lancer des appels au boycott sur tel produit ou telle marque, c’est bien, mais si on conserve nos habitudes alimentaires et notre confort de consommation, boycotter revient à faire pipi dans un violon.

La manière chose à faire, c’est de continuer à s’informer et à partager nos astuces de consommation 😉

 

Bizzz le Monde des Abeilles!

LaDaronne

 

6 Comments

  1. Très bel article, moi je ne peut en consommer sans devenir une calculatrice ….. du coup plus d’huile de palme pour moi dans l’alimentation, et adieu le Nutella !!! heureusement il existe d’autres très bonne pâtes à tartiner sans huile de palme !!!!

  2. Un très bel article qui résume assez bien la situation.
    Tout ce qui est trop est mauvais n’est-ce pas !?
    @ladaronne_blekoussa 😉

  3. Elodie dit :

    J’ ai enfin pris le temps de lire cet article 😊 oui je sais c’est pas trop tôt mais bon voilà quoi, les enfants tousssssa 😅
    Je ne regrette pas d’être venu il est trop bien ton article. Ça confirme mes doutes sur ce qui ce dit sur l’huile de palme et en plus j’ai même plus besoin de faire des recherches moi-même ( ouh la fainéante🤫)
    Bon je vais essayer de parcourir le reste du blog avant d’être interrompue par les monst…….trop tard !

  4. LaDaronne dit :

    😂 😂 Bon courage avec les ptis monstres Elodie ! 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *